7
7

Transpiration 7 mythes démystifiés!

 

Transpirer à profusion, on déteste! Pour minimiser les désagréments de la sueur et rester bien au sec, il faut d’abord être correctement informé sur le sujet.
On fait le point.

Les antisudorifiques doivent être utilisés préférablement le matin.

FAUX

Au contraire. Il est plus efficace d’appliquer un antisudorifique le soir, juste avant de se mettre au lit. Comme la production de sueur est à son plus bas la nuit, on donne ainsi la chance et le temps aux actifs des antitranspirants de bien pénétrer dans nos pores et de bloquer efficacement la transpiration.

La sueur, ça pue!

FAUX

Contrairement aux croyances, la transpiration sécrétée par les glandes sudoripares est initialement inodore. C’est en restant sur la peau qu’elle finit pas produire une odeur nauséabonde. Pourquoi? Parce que, outre l’eau et les minéraux, la sueur contient des protéines, des lipides et d’autres composantes dont se nourrissent les bactéries naturellement présentes sur notre peau. Les mauvaises odeurs proviennent donc de l’union entre la transpiration et les bactéries!

La transpiration liée au stress a une odeur plus forte.

VRAI

La sueur provoquée par des émotions fortes (anxiété, stress, etc.) est plus abondante et possède une odeur plus marquée, voire acide. C’est qu’en plus d’être composée d’eau, de sodium, de chlore et d’urée, la transpiration liée au stress est riche en acides aminés, responsables des effluves plus ou moins forts.

Les antisudorifiques empêchent la transpiration.

VRAI

Ce sont les sels d’aluminium, contenu dans les antitranspirants, qui ont la charge de bloquer les pores de la peau et de limiter la sueur. S’ajoutent à ces ingrédients l’alcool et le parfum, qui permettent respectivement de neutraliser les bactéries et de camoufler les odeurs.

Plus on est poilu, plus on sent la transpiration.

VRAI

La raison est simple : les poils retiennent les odeurs et offrent un milieu propice à la prolifération des bactéries. Donc, plus on a de poils, plus l’effluve corporel dégagé sera fort.

Plus on se lave, plus on émet d’odeurs.

FAUX

Règle générale : en se nettoyant, on diminue le nombre de bactéries présentes sur notre peau, ce qui réduit les possibilités d’odeurs nauséabondes. L’exception à la règle : l’hygiène intime féminine, qui, si excessive, peut perturber la flore vaginale, nécessaire pour lutter contre les infections.

On transpire abondamment parce qu’on est en mauvaise forme.

FAUX

La quantité de sueur qu’on produit n’a rien à voir avec notre condition physique. La sudation est un phénomène physiologique tout à fait naturel qui permet de réguler la température de notre corps, d’évacuer l’excédent de chaleur et ainsi nous protéger d’une hyperthermie.

Chaque être humain possède des millions de glandes sudoripares réparties sur toute la surface du corps. En général, la transpiration indique une certaine intensité d’activité physique. Toutefois, certaines personnes suent davantage, tout simplement parce qu’elles possèdent un plus grand nombre de glandes sudoripares.

Nos suggestions

Soft & Dri

Déodorant sans aluminium en bâton, 65 g, agrumes pétillants
Adidas

Pure Game déodorant, 85 g
Biotherm

Deo Pure crème anti transpirante pour peaux sensibles, 40 ml

Protège la peau contre les odeurs et la moiteur (complexe minéral triple action, billes de silice et chlorhydrate d'aluminium). La peau reste au sec, sans odeurs, jusqu'à 48h.

×

Envoyer à un ami

Transpiration : 7 mythes démystifiés!

Transpirer à profusion, on déteste! Pour minimiser les désagréments de la sueur et rester bien au sec, il faut d’abord être correctement informé sur le sujet. On fait le point.
De :
À :

Chargement en cours...