5 gestes à éviter lorsqu'on attache ses cheveux

Attacher nos cheveux peut sauver nos matins pressés… mais mettre les cheveux à rude épreuve! On évite ces cinq erreurs pour ménager notre crinière.

UTILISER DES ÉLASTIQUES MUNIS DE MÉTAL

La pire chose qui puisse arriver : nos cheveux s’emmêlent autour de notre élastique et on doit passer de longues minutes à essayer de le retirer (à moins qu’on se résigne à le couper!). La coupable est souvent la portion métallique que comportent certains élastiques : elle a tendance à rester coincée dans les cheveux, à les abîmer ou à créer des fourches. Un autre ennemi? le caoutchouc. Jamais, au grand jamais, on n’utilise l’un de nos élastiques « de bureau » pour attacher nos cheveux, même si on est pris au dépourvu. Le matériau colle à la fibre capillaire, s’emmêle et favorise les cassures. Pour sauver nos cheveux, on utilise des élastiques de tissu, beaucoup plus doux (on en profite : c’est le grand retour du chouchou!). Et si on n’en a pas, on utilise d’autres accessoires : bandeau, foulard, pinces, etc.

UTILISER DES ÉLASTIQUES MUNIS DE MÉTAL
Chouchou pour cheveux, 1 unité
Goody

Chouchou pour cheveux, 1 unité
Ouchless élastiques extra épais, 24 unités, Noir
Goody

Ouchless élastiques extra épais, 24 unités, Noir
Ouchless chouchous à pois, 1 ensemble
Goody

Ouchless chouchous à pois, 1 ensemble
Classics Stay Tight pinces métalliques fini brillant, 8 unités
Goody

Classics Stay Tight pinces métalliques fini brillant, 8 unités

TROP SERRER L’ÉLASTIQUE

Faire un tour de trop avec l’élastique exerce sur nos cheveux une pression qui, à la longue, peut les casser. Pire, cette pression, qui s’exerce aussi sur les follicules pileux, entraîne des maux de tête, et parfois la chute des cheveux – surtout s’ils sont secs ou abîmés. La leçon à retenir : quand notre élastique est trop étiré et commence à donner des signes de faiblesse, on le jette immédiatement plutôt que de faire des tours supplémentaires. On ne veut provoquer ni douleur ni tension!

TROP SERRER L’ÉLASTIQUE

NE PAS SÉCHER NOS CHEVEUX AVANT DE LES ATTACHER

Encore pire que d’attacher l’élastique trop serré? Tirer ses cheveux lorsqu’ils sont encore mouillés : l’humidité les rend plus souples et plus frêles, donc plus cassants. En prime, des cheveux mouillés s’emmêlent beaucoup plus facilement autour d’un élastique.

TOUJOURS PORTER LA MÊME COIFFURE

Pour éviter que l’élastique agresse constamment la même partie de nos cheveux, on modifie la façon dont on les attache : tresse, queue de cheval, chignon, demi-bun, etc. On peut même simplement varier la hauteur de notre coiffure : on alterne entre la nuque, le haut de la tête et (pourquoi pas?) le côté.

RETIRER L’ÉLASTIQUE D’UN SEUL COUP LORSQU’ON DÉFAIT NOTRE QUEUE DE CHEVAL

On a tout commis l’erreur d’arracher l’élastique de notre tête en un seul geste. Résultat : une quantité de cheveux qui restent pris ou collés sur celui-ci. Nul besoin de mentionner que cette manière de faire endommage terriblement la crinière. Le moment venu de défaire notre coiffure, on y va doucement et avec précaution, en défaisant l’élastique un tour à la fois.

×

Envoyer à un ami

5 gestes à éviter lorsqu'on attache ses cheveux

Attacher nos cheveux peut sauver nos matins pressés… mais mettre les cheveux à rude épreuve! On évite ces cinq erreurs pour ménager notre crinière.
De :
À :

Chargement en cours...