Fond de teint

Comment trouver la nuance parfaite?

Des fonds de teint pour toutes les peaux : voilà la devise de l’année! Les nuances offertes dans l’allée des cosmétiques sont de plus en plus nombreuses, diversifiées et abordables.Comment dénicher celle qu’il nous faut? On fait le point.

ON CIBLE LA BONNE TEINTE

C’est la règle d’or! On cherche une couleur qui se confond avec celle de notre carnation : très claire, claire, moyenne, mate ou foncée. Si on ne trouve rien d’identique, on privilégie une nuance légèrement (légèrement!) plus pâle, question de préserver la luminosité de notre visage. 

Une donnée primordiale à connaître pour bien choisir nos pigments? Le sous-ton de notre peau. Il ne change jamais, alors que certains facteurs, comme l’exposition au soleil, peuvent faire pâlir ou foncer notre teint. C’est d’ailleurs au sous-ton que font référence les fameuses lettres placées avant les numéros des nuances : sur les emballages, on verra souvent…

  • N (neutral) pour les sous-tons neutres;
  • W (warm) pour les sous-tons chauds ou dorés;
  • C (cool) pour les sous-tons froids ou rosés.

On veut savoir dans quelle catégorie on tombe? On consulte… nos veines! Si elles tirent sur le vert, notre sous-ton est chaud. Si elles sont bleutées, il est froid. Si on peine à identifier une couleur dominante, c’est probablement qu’il est neutre.

LA BONNE TEINTE

Astuce de pro : Encore embêtée? On ouvre notre boîte à bijoux. De façon générale, les peaux froides portent bien l’argent, tandis que le doré sied mieux aux carnations chaudes. Et les sous-tons neutres? Tout leur va!

ON PRÉCISE NOS CRITÈRES

… en se posant trois questions essentielles.

Quel est notre fini préféré?

  • Un fini éclatant mise sur la brillance subtile du nacre pour illuminer le visage et définir les traits : le choix tout désigné pour un teint glowy, légèrement irisé.   
  • Un fini naturel est LA solution pour un look no makeup réussi : la formule se fond à la peau et vient parfaire le teint ni vu, ni connu!  
  • Un fini « camouflage » matifie la peau et floute les imperfections grâce à des pigments qui réfléchissent la lumière.

 

Quelle couvrance cherche-t-on?

  • Une couvrance légère, tout en transparence, unifie le teint sans masquer les taches de rousseur ou les grains de beauté.
  • Une couvrance moyenne veloute la peau en atténuant les petites irrégularités, comme les boutons isolés ou les taches pigmentaires.
  • Une couvrance totale camoufle les imperfections prononcées ou multiples. Elle convient pour une correction localisée, appliquée aux zones problématiques, ou pour l’ensemble du visage. Dans tous les cas, une texture proche du grain de peau naturel est un must pour éviter l’effet masque.

Quelle texture convient à notre type de peau?

  • Les peaux normales aiment les textures fluides, à la fois légères et non grasses.
  • Les peaux grasses doivent compter sur des formules matifiantes, qui absorbent le sébum et ne bouchent pas les pores. Les poudres sont donc leurs meilleures alliées.
  • Les peaux sèches, au contraire, préfèrent les crèmes : denses et nourrissantes, elles magnifient le teint tout en laissant la peau souple et hydratée.
  • Les peaux mixtes ont besoin d’un produit qui préservera le confort des zones sèches et minimisera la brillance des zones grasses. À privilégier : les compacts poudrés ou les mousses, qui exercent une action matifiante sans diminuer la souplesse de l’épiderme.

ON TESTE

Ça y est : on a ciblé un produit et une nuance! Pour voir ce que donne son application sur la peau, on peut d’abord fouiller sur Internet pour trouver des swatches, c’est-à-dire des tests de couleur réalisés sur différentes carnations, à titre de référence. Toutefois, comme chaque peau est unique (et que les teintes des photos sont souvent retravaillées), la démarche la plus sûre reste un essai en succursale. On n’hésite pas à demander l’aide de notre cosméticienne : elle nous remettra un échantillon, et pourra nous guider vers une nuance équivalente si aucun format d’essai n’est offert dans la marque désirée.

Pour un essai efficace, on retient ces 5 commandements :

  1. On n’applique pas les pigments sur la main, où la carnation est plus foncée que dans le visage : les résultats pourraient être faussés.
  2. On teste le fond de teint sur une peau nue, exempte de tout autre produit de maquillage susceptible d’altérer la couleur.
  3. On choisit le côté de la mâchoire comme zone d’essai : on pourra facilement vérifier l’absence de démarcation avec le cou.
  4. On aligne plusieurs couleurs, question d’identifier avec certitude celle qui se voit le moins. 
  5. On se préoccupe de l’éclairage. Si c’est possible, on sort quelques minutes du magasin et on trouve un endroit sans ombre pour évaluer le résultat à la lumière naturelle.

On garde également en mémoire qu’un fond de teint acheté l’hiver ne conviendra peut-être pas à notre hâle d’été – et vice versa.

Nos suggestions

Fit Me Fond de teint, 30 ml
Maybelline New York

Fit Me Fond de teint, 30 ml
ColorStay Full Cover fond de teint couvrance complète, 30 ml
Revlon

ColorStay Full Cover fond de teint couvrance complète, 30 ml
Fond de teint Peau Parfaite, 27 ml
Marcelle

Fond de teint Peau Parfaite, 27 ml
Dream Liquid Mousse fond de teint, 30 ml
Maybelline New York

Dream Liquid Mousse fond de teint, 30 ml
Restez mate mais pas plate, fond de teint en poudre matifiant, 7,5 g
NYX Professional Makeup

Restez mate mais pas plate, fond de teint en poudre matifiant, 7,5 g
×

Envoyer à un ami

Fond de teint

Des fonds de teint pour toutes les peaux : voilà la devise de l’année! Les nuances offertes dans l’allée des cosmétiques sont de plus en plus nombreuses, diversifiées et abordables. Comment dénicher celle qu’il nous faut? On fait le point.
De :
À :

Chargement en cours...