Cosmétiques périmés : c’est l’heure du ménage!

C’est décidé : on fait un grand ménage dans notre armoire à cosmétiques! On se demande par où commencer? On suit ce plan de match pour repérer les cosmétiques périmés, offrir un bon nettoyage à nos accessoires et renouveler nos essentiels.

Qu’est-ce qu’on garde? Qu’est-ce qu’on jette?

Tout comme les produits alimentaires, les cosmétiques ont une date de péremption, qu’il importe de considérer pour éviter les infections ou les irritations. Voici un petit test pour évaluer la durée de vie de nos produits.

Pour savoir si un produit est périmé, il suffit d’examiner l’emballage.

Faux. Bien sûr, l’emballage fournit de précieux renseignements. Pour toutes les formules contenant un FPS, une date de péremption est indiquée sur la boîte et au haut du tube, embossée dans le plastique. La plupart des autres produits portent un petit pictogramme représentant un pot ouvert, accompagné d’un chiffre et de la lettre « M » (pour « mois »). Ce symbole indique le temps de conservation : par exemple, « 6M » signifie que le produit peut être conservé pendant 6 mois à compter de la date d’ouverture.

Par contre, il s’agit de repères. Il arrive que les produits aient une durée de vie inférieure aux estimés, en particulier s’ils ne sont pas conservés adéquatement. Pour identifier des cosmétiques périmés, il faut donc aussi porter attention à l’odeur, à la couleur et à la texture.

Maquillage périmé

Astuce

Il peut être difficile de garder le fil avec tous les produits qu’on possède! Pour avoir la tâche plus facile à l’avenir, on prend le temps d’inscrire la date à laquelle on entame chaque nouveau produit sur l’emballage, avec un crayon indélébile : on pourra ainsi estimer la date de péremption et garder des repères pour le suivi.

De préférence, on évite de ranger nos cosmétiques dans la salle de bain.

Vrai. L’humidité favorise la prolifération de bactéries. On préférera entreposer petits pots, maquillage et pinceaux dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière – un tiroir de notre table de nuit, par exemple.

 

Les produits en pot se conservent aussi bien que les produits en pompe.

Faux. Contrairement aux tubes, les pots nous obligent à tremper les doigts directement dans la formule, ce qui augmente les risques de contamination. Il faut donc redoubler de précautions lorsqu’on les utilise : on veille à bien les refermer, et on essuie soigneusement l’intérieur du couvercle pour éviter que l’excédent de produit ne s’oxyde et altère le reste du contenu.

 

Les hydratants pour le corps sont plus durables que les crèmes pour le visage.

Vrai. Ils peuvent durer jusqu’à un an, alors que les soins faciaux (crèmes, démaquillants, exfoliants et masques) survivent 6 à 9 mois. Dans tous les cas, on garde l’œil ouvert : certains ingrédients ont tendance à s’évaporer, augmentant de ce fait la concentration de la formule – et le risque de réactions cutanées!

 

Contrairement au reste de notre garde-robe beauté, les fragrances n’ont pas de date d’expiration fixe.

Vrai. Attention, toutefois : cela ne signifie pas qu’elles sont éternelles! Afin de les préserver le mieux possible, il est fortement suggéré de les ranger à l’abri de la lumière et de la chaleur, comme les autres produits cosmétiques.

 

Un rouge à lèvres peut durer jusqu’à deux ans.

Vrai. Il ne faut pas dépasser cette limite, puisque la forte teneur en eau finit par transformer le produit en bassin bactérien. Les crayons pour les lèvres, les yeux et les sourcils ont une espérance de vie similaire. On doit cependant les aiguiser souvent… et nettoyer l’aiguisoir tout aussi régulièrement!

 

Le mascara est l’un des produits qui doivent être changés le plus souvent.

Vrai. Humide, sombre… un tube de mascara est l’environnement idéal pour que les bactéries se multiplient. C’est pourquoi on le change tous les 3 mois, en même temps que notre traceur liquide et notre cache-cernes.

 

Le fond de teint peut être conservé 2 à 3 ans, comme la poudre libre, l’ombre à paupières et le fard à joues.

Vrai… s’il s’agit d’un fond de teint en poudre! Les formules liquides ne se gardent pas plus de 9 mois.

Pauvres en eau, les produits en poudre accumulent les bactéries moins rapidement que les autres (en autant qu’on y trempe des pinceaux propres). On les remplace toutefois si on constate qu’ils commencent à craquer ou à sécher, ou qu’ils ne s’appliquent plus aussi bien qu’à l’habitude.

Aide-mémoire pour s’y retrouver

Indication sur la durée de vie de vos cosmétiques
Mascara et traceur liquide 3 mois
Anticernes (bâton) 3 à 6 mois
Crèmes (de jour, de nuit) 6 à 9 mois
Démaquillants (yeux, visage) 6 à 9 mois
Exfoliants 6 à 9 mois
Masques hydratants, nettoyants, à l'argile 6 à 9 mois
Crèmes anti-rougeurs 8 mois
Fond de teint 9 mois
Crèmes pour le corps 12 mois
Fard à joues 2 à 3 ans
Ombres à paupières 2 à 3 ans
Poudres (libres, compactes) 2 à 3 ans
Crayon pour les yeux 2 ans
Crayon à sourcils 2 ans
Rouges et crayons à lèvres 2 ans

Et les accessoires?

Éponges qui s’effritent, pinceaux qui perdent leurs poils ou commencent à se déformer... tout cela est à jeter en même temps que les cosmétiques périmés. Pour les accessoires qui peuvent encore servir, on se rappelle d’établir une routine de nettoyage... et de s’y tenir!

Pinceaux

  • On les désinfecte après chaque utilisation avec une méthode éclair : on humecte les poils avec une formule nettoyante en vaporisateur, et on essuie avec un coton réutilisable. Quelques minutes et c’est fait!
  • On leur offre un nettoyage en profondeur une fois par semaine. Ce qu’il nous faut? Un peu d’eau et du shampoing doux (un shampoing pour bébé, par exemple). On mouille le pinceau, on l’enduit de shampoing qu’on a fait mousser dans le creux de notre main, puis on rince jusqu’à ce que l’eau soit claire. Il ne reste qu’à presser légèrement les poils pour essorer, et à laisser sécher à plat sur un linge propre pendant quelques heures.
Et les accessoires?

Éponges

  • On se livre au même nettoyage hebdomadaire qu’avec les pinceaux : on dépose quelques gouttes de savon liquide dans le creux de notre main, on imprègne l’éponge humide en la pressant contre la paume, puis on la malaxe pour extraire tous les produits de maquillage qu’elle aurait pu absorber. On rince, et le tour est joué!

Ces étapes nous semblent fastidieuses? On n’oublie pas : plus on lave nos accessoires fréquemment, moins le processus est long… et moins les risques d’éruptions cutanées, d’irritations ou d’infections sont élevés.

Les essentiels de notre arsenal beauté

Une fois le tri fait parmi nos cosmétiques, on peut se demander quels produits renouveler. Voici cinq essentiels maquillage et soins à avoir sous la main; à nous de voir si on se tourne vers des classiques éprouvés ou des nouveautés!

Maquillage

  1. Une base de maquillage. On l’utilise pour lisser la peau et unifier le teint, même si on se maquille peu.
  2. Un anticernes. On s’en sert pour gommer rapidement les signes de fatigue et camoufler les imperfections isolées.
  3. Un mascara. Notre meilleur allié pour réveiller le regard en moins de deux!
  4. Un rouge à lèvres longue tenue. Parfait pour accentuer un look (et résister au port du masque…).
  5. Un fard à joues ou un bronzeur en crème. Qui dit non à un teint santé instantané?

Soins

  1. Un nettoyant efficace. On le sait : éliminer les impuretés laisse la peau respirer!
  2. Un exfoliant doux, qui libère les pores et retire les cellules mortes sans agresser l’épiderme.
  3. Des hydratants de jour et de nuit adaptés à notre type de peau.
  4. Un écran solaire à appliquer tous les jours, peu importe la saison ou la température.
  5. Un baume à lèvres protecteur et nourrissant, idéalement doté d’un FPS.
×

Envoyer à un ami

Cosmétiques périmés : c’est l’heure du ménage!

C’est décidé : on fait un grand ménage dans notre armoire à cosmétiques! On se demande par où commencer? On suit ce plan de match pour repérer les cosmétiques périmés, offrir un bon nettoyage à nos accessoires et renouveler nos essentiels.
De :
À :

Chargement en cours...