Soyez prêt en cas d’hypoglycémie

Publié dans Diabète le 14 octobre 2014

Les personnes vivant avec le diabète qui s’injectent de l’insuline ou qui prennent certains antidiabétiques oraux savent qu’elles doivent être à l’affût de l’hypoglycémie. Cette dernière peut avoir des conséquences graves et nécessiter une hospitalisation.

Qu’est-ce que l’hypoglycémie?

Le diabète est une maladie caractérisée par une élévation du taux de sucre sanguin, appelée l’hyperglycémie. Cette dernière est responsable des dommages qui entraînent des ennuis de santé chez les personnes diabétiques. Le traitement du diabète consiste donc à ramener la glycémie dans une plage de valeurs plus basses. Pour ce faire, plusieurs stratégies peuvent être employées, dont le recours à des médicaments oraux ou injectables, comme l’insuline. Celle-ci, de même que d’autres antidiabétiques, peut parfois provoquer des épisodes d’hypoglycémie. On parle d’hypoglycémie en présence d’une glycémie anormalement basse, le plus souvent inférieure à 4,0 mmol/L.

Lorsqu’elle n’est pas bien prise en charge, l’hypoglycémie peut devenir dangereuse. Il est heureusement possible de la prévenir et d’en limiter les conséquences en étant informé et prêt à y faire face.

Comment reconnaître l’hypoglycémie?

Il arrive parfois que l’hypoglycémie passe inaperçue, surtout lorsqu’elle survient la nuit. Une des meilleures façons de contrer ses effets négatifs est de savoir en reconnaître les signes et les symptômes. Ces derniers peuvent comprendre :

  • la nervosité;
  • les tremblements;
  • la faiblesse;
  • les étourdissements;
  • une vision trouble;
  • la transpiration;
  • la confusion;
  • une difficulté d’élocution.

Dans les cas plus sévères, l’hypoglycémie peut mener à une perte de conscience et même au coma.

Si vous croyez reconnaître des signes ou des symptômes d’hypoglycémie, vous devez rapidement mesurer votre glycémie à l’aide de votre lecteur de glycémie. Une source de glucose doit être ingérée dans les plus brefs délais pour permettre à la glycémie de remonter. Assurez-vous d’avoir toujours à portée de la main des produits contenant du glucose, comme ceux de la gamme Dex4. Votre pharmacien peut vous indiquer exactement quoi faire lorsque vous vivez un épisode d’hypoglycémie. Établissez votre plan d’action avec lui.

Qui est à risque d’hypoglycémie et quelles sont les causes de celle-ci?

Les personnes diabétiques ne sont pas toutes à risque d’hypoglycémie. Celles qui utilisent de l’insuline ou des médicaments qui augmentent la production de l’insuline présentent un risque plus élevé. Il est particulièrement important pour elles de connaître les facteurs de risque d’hypoglycémie.

Par exemple :

  • l’omission d’un repas ou d’une collation;
  • l’activité physique, surtout si elle est intense;
  • l’insuline ou un surplus de médicaments qui augmentent le taux d’insuline;
  • la consommation d’alcool à jeun;
  • la prise de certains médicaments pour traiter d’autres problèmes de santé.

Pourquoi doit-on suivre de près la glycémie?

La glycémie varie grandement d’une heure à l’autre et d’une journée à l’autre sous l’influence de multiples facteurs. Or, la clé du succès en matière de prise en charge du diabète est le suivi rigoureux de la glycémie. Il est donc primordial que vous soyez au fait des fluctuations de votre glycémie, de manière à réagir promptement en cas de déséquilibre. Choisissez à cet effet un lecteur de glycémie qui vous convient et que vous utiliserez tous les jours. Vous pouvez détecter l’hypoglycémie en utilisant votre lecteur régulièrement et lorsque vous ressentez des symptômes ou croyez être à risque. N’oubliez pas de déterminer avec votre professionnel de la santé à quelle fréquence et à quels moments vous devez mesurer votre glycémie.

Il est important de choisir un lecteur de glycémie précis. Vous pouvez opter pour un appareil capable de détecter les tendances glycémiques et de signaler l’hypoglycémie, tel que le lecteur CONTOUR® USB de Bayer. Celui-ci se branche dans un port USB d‘ordinateur et contribue à transformer vos résultats en données significatives que vous et votre professionnel de la santé pouvez utiliser pour mieux prendre en charge votre diabète.

Quelques conseils

Si vous vivez avec le diabète et utilisez un médicament pouvant causer l’hypoglycémie, comme l’insuline, voici quelques conseils :

  • Ayez une alimentation équilibrée. Suivez votre plan alimentaire en évitant de sauter des repas ou des collations. Privilégiez les collations saines. Prenez-en une lors d’un surplus d’activité physique.
  • En guise de collations, vous pouvez prendre des suppléments alimentaires spécialement conçus pour les personnes diabétiques, comme les produits des gammes Glucerna® et Nutribar Type 2 Brand. Disponibles sous différentes formes et dans une variété de saveurs, ces produits délicieux sont prêts à l’emploi et pratiques, surtout quand vous désirez manger « sur le pouce ». Ils sont équilibrés et formulés pour respecter les lignes directrices nutritionnelles de l’Association canadienne du diabète. Ils libèrent le glucose graduellement comme peuvent le faire les aliments composés de protéines et de glucides. En les consommant, vous prévenez l’hypoglycémie sans pour autant risquer de subir un épisode d’hyperglycémie.
  • Assurez-vous de toujours manger en même temps que vous consommez de l’alcool.
  • Informez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien avant de prendre un nouveau médicament ou produit de santé naturel. Certains peuvent avoir un effet sur la glycémie.
  • Portez un bracelet ou un pendentif de type MedicAlert, ou employez tout autre système d’identification médicale signalant clairement votre diabète et/ou le fait que vous prenez de l’insuline.
  • N’ajustez pas votre médication sans l’accord de votre professionnel de la santé et assurez-vous de suivre à la lettre le traitement qui vous est prescrit.
  • Assurez-vous de savoir quoi faire en cas d’hypoglycémie. Au besoin, demandez conseil à votre pharmacien ou à un spécialiste de la prise en charge du diabète.
  • Informez votre entourage pour qu’il soit en mesure de vous aider en cas d’hypoglycémie.

Pour plus d’information sur la prévention et la prise en charge de l’hypoglycémie, consultez votre pharmacien.